L’utilisation des produits phytosanitaires, dont les herbicides, constitue une source importante de pollution de la ressource en eau. Depuis la loi Labbé de 2017 et l’interdiction d’utiliser ces produits, les gestionnaires d’espaces végétalisés modifient leurs pratiques, et remplacent notamment le désherbage chimique par l’utilisation de plantes couvre-sol, qui vont prendre la place des « mauvaises herbes ».

Les plantes couvre-sol, de par leur feuillage dense, limitent la levée de graines de végétaux non désirés.

Les plantes couvre-sol peuvent être disposées dans les massifs et les espaces verts de façon monospécifique ou en association avec d’autres plantes, annuelles et/ ou vivaces. Mais quelle que soit votre manière de planter, il est important d’adapter les plantes en fonction de l’espace disponible. Certaines ont la faculté de rester sagement à leur place comme l’herbe aux écouvillons (pennisetum orientale) avec ses 0,80m de diamètre maximal, alors que d’autres grandissent indéfiniment, comme l’herbe aux goutteux (Aegopodium podagraria). D’autres encore ont la faculté de grimper sur un support, comme le chèvrefeuille du Japon (Lonicera japonica).

Par ailleurs, certaines plantes sont toxiques, tels les fruits du lierre (Hedera helix), ou allergènes, telle l’euphorbe (euphorbia sp.)

Pour éviter  les erreurs de plantation, il est important de connaître les caractéristiques de chaque plante choisie.

Cette liste des plantes couvre-sol a été éditée par la FREDON Alsace en 2011 pour aider les gestionnaires d’espaces verts (zones JEVI) à choisir les plantes adaptées aux aménagements. Elle a été mise à jour en 2015.

Cette liste des plantes couvre-sol a été éditée grâce au soutien de l’Agence de l’eau Rhin-Meuse.

Aller + loin
et, felis justo sit pulvinar efficitur.